Nouveauté

Sylvestre et le caillou magique

William STEIG

L’âne Sylvestre collectionne les cailloux, qu’il glane au gré de ses promenades. Un jour de pluie, il trouve un joli galet tout rouge et tout rond. C’est un caillou magique qui exauce les souhaits! Cette chance est malheureusement de courte durée, car soudain, un lion apparaît. Sylvestre, effrayé, fait le vœu de se transformer en rocher…

À l’écoute de vos besoins pour les enfants un peu plus grands, et parfois déjà
lecteurs, nous vous proposons ici un album avec beaucoup de texte 
(plus que dans nos albums habituels), mais encore avec des illustrations tactiles
à explorer. Pour encore plus de plaisir !

Ce livre paru pour la première fois en 1969 est un véritable chef-d’œuvre dont la magie opère encore aujourd’hui. Découvrez ou redécouvrez ce récit fort en émotions, avec la dose parfaite de suspense, de tension et de tendresse. La qualité du texte, avec un vocabulaire riche et varié, embarque le jeune lecteur dans une histoire à rebondissements, où l’on apprendra qu’à trop souhaiter, on oublie parfois que le bonheur est finalement tout près de nous.

En bonus à télécharger ou à écouter, l’histoire lue par Louis ARENE
de la Comédie-Française !

70,00

Collection: Tags: , , , , , , Je suis un lecteur débutant, Je lis tout seul, J'accompagne mon enfant déficient visuel
  • Figurative
  • Ebrima, corps 22
  • 9782365931212

William STEIG (text)

William Steig, écrivain, illustrateur, caricaturiste et sculpteur, est né à New York dans le Bronx en 1907 dans une famille d’artistes et mort en 2003 à Boston. À 23 ans, pour aider ses parents frappés par la Grande Dépression, il commence une carrière de caricaturiste et publie dans “Life”, “Collier”, et surtout le “New Yorker” des centaines de dessins qui affirment son talent. La plupart de ses caricatures ont été réunies et publiées sous forme de livres. William Steig est venu assez tard au livre pour enfants, domaine qu’il affectionne et dans lequel il excelle particulièrement. « Dominic » (1972) est son premier véritable roman. Une vingtaine suivront triomphalement, dont le fameux « Shrek ». Cet auteur est souvent recommandé par les bibliothécaires et ses ouvrages sont souvent préconisés par l’éducation nationale (cf: La littérature à l’école, cycle 2)

Les Doigts Qui Rêvent (artwork)

Les Doigts Qui Rêvent (tactile artwork)

Cette fiche présente des pistes de médiation variées pour exploiter l’album Sylvestre et le caillou magique avec tous les enfants. Elle s’adresse à différents publics, amateurs et professionnels, parents, enseignants, animateurs, professionnels du champ du handicap et de la jeunesse, etc.

SOMMAIRE
  1. Sensibilisation à la déficience visuelle
  2. Observer, imaginer, représenter
  3. Découverte du monde
  4. Ateliers d’expression
  5. La conscience de l’écrit pour les enfants aveugles

Sensibilisation à la déficience visuelle

Ce livre est une œuvre originale de William Steig, parue aux éditions Gallimard Jeunesse en 2016, et adaptée par Les Doigts qui Rêvent en 2020. Les deux albums peuvent être présentés l’un à côté de l’autre, pour les comparer.

Cet album tactile permet d’aborder différentes notions :

  • Les différents modes de représentation (graphiques, tactiles)
  • La déficience visuelle (cécité et malvoyance) qui a pour incidence de rendre inaccessibles le texte et les illustrations imprimées (lisibilité et compréhension).
  • L’écriture braille.

Avec des enfants de 6 ans et plus, il est possible d’approfondir la découverte du Braille, avec une tablette braille et un alphabet en braille comprenant le sens de lecture et le sens d’écriture. Vous pouvez mener des ateliers d’écriture, en transcrivant en braille un mot ou une petite phrase ! En cachant le texte noir, amusez-vous aussi décoder des mots et des phrases en braille.

Pour aller plus, loin, le livret d’activité Yes, you canne… apprendre le braille ! comprend de nombreux jeux évolutifs autour de l’écriture braille !

Observer, imaginer, représenter

Les éléments décrits dans le livre sont représentés par des formes simples et des matières variées. En effet, la pratique tactile s’appréhende de façon séquentielle, par un processus d’exploration manuelle (contrairement à la pratique visuelle, qui s’effectue de façon globale, synthétique). À travers ce livre, on comprend donc le rôle que revêt le toucher lorsqu’on ne voit pas.
Ce sont des éléments significatifs et singuliers qui vont permettre à l’enfant d’associer ce qu’il touche avec ce dont on lui parle : la fourrure de sa crinière permettra d’identifier le lion, le velours du museau de Sylvestre indiquera que c’est un âne, la bille de verre lisse et ronde sera reconnue comme le caillou magique, etc.

  • Après la lecture de l’histoire, l’enfant pourra imaginer d’autres scénarios pour Sylvestre :
    – Comment aurait-il pu se retransformer autrement tout en échappant au lion ? Qu’aurait-il fait à la place de Sylvestre ?
    – Comment ses parents auraient-ils pu le retrouver avant et deviner qu’il était transformé en caillou ?
    – Que se serait-il passé si Sylvestre était resté transformé en pierre ?

    Ces hypothèses favoriseront l’imagination et la créativité de chaque enfant, en lui permettant de donner son avis et sa version de l’histoire, même si elle est différente celle de ses camarades ou de l’auteur du livre.

  • Chaque enfant peut alors écrire et illustrer sa version alternative de l’histoire, en collectant des matières variées (feutrine, fourrure, papier chiffonné, raphia, cailloux, emballages plastiques, etc.) puis en les découpant avant de les coller sur une feuille de papier cartonné.

Les saisons

  • Dans cette histoire, le temps qui passe est rythmé par les saisons qui défilent. Sylvestre reste ainsi transformé en pierre une année entière, avant de redevenir un petit âne. Ce livre peut alors servir de support pour expliquer aux enfants le cycle des saisons. Amusez-vous à retrouver et à lister les éléments tactiles identifiables et caractéristiques de chaque saison : les fleurs , la neige, les feuilles, l’herbe… Y a-t-il d’autres éléments caractéristiques d’une saison qui ne sont pas représentés dans le livre ?
  • On peut ensuite choisir une saison et réaliser son illustration tactile en représentant les éléments qui évoquent cette saison. Inviter les enfants à comparer leurs illustrations : qu’est-ce qui est différent sur deux illustrations d’une même saison ?

La collection

  • Au début du livre, on découvre la collection de cailloux de Sylvestre. Touchez chaque caillou l’un après l’autre et relevez leurs ressemblances et leurs différences. Est-ce que l’enfant fait lui aussi une collection, et si oui, laquelle ? Comment est-elle ?
  • Réalisez avec l’enfant votre propre collection ! Choisissez plusieurs cailloux en prêtant attention à leurs caractéristiques sensorielles, par exemple : des plats ou des bombés, des doux et lisses ou des rugueux et granuleux, des légers comme une plume ou des très lourds, des touts ronds ou des biscornus, etc. Il est possible de ranger votre collection dans une boite décorée, ou de coller les cailloux les uns à côté des autres sur un carton et d’ajouter un nom et une date de collecte à chaque caillou. Pour aller plus loin, choisissez d’autres éléments à collectionner !
  • Trouvez d’autres histoires qui parlent de collection, pour les associer à cet album (par exemple : les Belles Histoires N°335 « La rentrée des petits monstres »).

Découverte du monde

Pour les enfants déficients visuels, il est important de leur donner à toucher des objets en rapport avec la narration : lorsque c’est possible des objets réels ou à défaut des objets miniatures, ou dont les sensations sont le plus représentatives possibles de ce qu’est la réalité.
L’idéal est d’avoir des objets aux proportions réalistes et aux couleurs contrastées pour les enfants qui ont un reste visuel. À défaut de miniatures en plastique, des peluches peuvent convenir.
On amène l’enfant progressivement à une meilleure compréhension du monde qui l’entoure en passant ainsi de la 3D (objets à manipuler) à la 2D (la représentation en relief dans le livre).
Avec des enfants ayant un reste visuel, on peut faire la même chose.

  • Pour aller plus loin dans la découverte du monde, il est possible de proposer à l’enfant d’aller caresser le museau d’ânes ou de chevaux. Comparez alors l’aspect du museau réel avec celui de Sylvestre représenté dans le livre.
  • Partez à la recherche de cailloux pour reconstituer la collection de Sylvestre ! Après avoir touché chaque caillou de la collection illustrée au début de l’album, cherchez des cailloux qui pourraient être ceux du livre en prêtant attention à leur volume et leur aspect tactile. Enfin, trouvez un caillou bien rond et lisse qui pourrait être le « caillou magique » !
  • Si l’environnement vous le permet, cherchez avec l’enfant un rocher qui pourrait être celui de l’histoire. Demandez à l’enfant de préciser ses critères de recherche en s’inspirant de l’histoire : quelle taille doit-il faire pour que ce rocher soit celui en lequel Sylvestre s’est transformé ? Quel aspect a-t-il sur les illustrations (lisse, rugueux, granuleux, bosselé…) ? Doit-il être plat, bombé, pointu ?

Ateliers d’expression

  •  Proposez à l’enfant de donner son avis sur ce qui arrive à Sylvestre, en faisant appel à son esprit critique et à ses émotions : quels sentiments éprouve-t-il à la lecture de ce qui arrive à Sylvestre ? Est-il ému, triste, heureux ? Ne pas hésiter à décomposer l’histoire : comment se sont-ils sentis quand Sylvestre a trouvé le caillou (inquiets ; excités ; etc.) ; quand il s’est transformé en pierre (tristes ; effrayés ; etc.) ?
    Comment pensait-il que l’histoire se finirait ? Sylvestre aurait-il dû être plus prudent ? Trouve-t-il juste ce qui lui arrive ? Pourquoi le caillou est-il magique, à son avis ? Laissez l’enfant imaginer des réponses et expliquer son raisonnement.
  • Avec un groupe d’enfants, il est possible de mimer l’histoire en se servant de la version audio disponible gratuitement grâce au QR code présent au début du livre.
  • Imaginez avec l’enfant quel serait votre souhait si vous possédiez chacun un caillou magique. Il est alors possible d’imaginer une petite histoire, sur la base narrative de Sylvestre et le caillou magique, en remplaçant les personnages et l’environnement par ceux de la vie de l’enfant. Par exemple : « Hugo vivait avec son papa rue du verger à Dijon. Son passe-temps favori était d’aller à la piscine avec ses copains. Sur le chemin de la piscine, mercredi matin, il trouva un caillou vraiment extraordinaire… ». Imaginez alors les péripéties qui suivront la réalisation du souhait par le caillou magique !
  • En groupe, l’exercice peut être réalisé à la façon d’un « cadavre exquis » : chacun choisit un élément de l’histoire, puis on les assemble pour former l’histoire globale. Par exemple l’un choisit le héros ; le deuxième sa vie, son contexte familial ; le troisième la façon dont il trouve le caillou magique ; un autre le souhait qu’il fait, etc.

La conscience de l’écrit pour les enfants aveugles

  • Même si votre enfant ne sait pas encore lire le braille, faites-lui toucher le texte en braille, car, à la différence des enfants voyants qui sont entourés de lettres et de chiffres, l’enfant aveugle est rarement amené à toucher des caractères en braille.
  • Faites-lui sentir la différence entre des mots courts (par exemple : drôles/denses) et des mots longs (par exemple : mystérieux/antidérapants).
  • Faites-lui sentir aussi la différence entre des termes concrets (dont on peut toucher la représentation) : routes/tours ; et abstrais (qu’on ne peut pas toucher, seulement ressentir) : mystérieux/inquiétant.
  • Avec l’enfant écoutez la version audio en flashant le QR code au milieu de la première page de l’album. Invitez l’enfant à toucher avec son doigt les mots en braille au moment où ils sont prononcés par le narrateur.


Âge des enfants concernés 
: à partir de 5 ans.
Nombre d’enfants : activités à effectuer par petits groupes, de 5 à 15 enfants.