Vie et œuvre de Martin Kunz

Martin KUNZ

Dès la toute première publication de cet ouvrage, on a mis à l’honneur les travaux de son auteur Martin Kunz (1847-1923). Il n’est pas aisé de décrire en quelques lignes sa personnalité ainsi que son œuvre. Il a été présent dans presque toutes les questions contemporaines concernant la théorie et la pratique de la pédagogie destinée aux personnes aveugles, ce qui fait de lui une personne aux innombrables facettes. Perception de l’espace (« le vicariat des sens »), orientation, concrétisation, écriture braille: aucun domaine d’étude n’a été négligé par Martin Kunz. On a l’impression que Martin Kunz s’était fixé comme objectif de dépasser le plus rapidement possible toute limite pédagogique rencontrée lors de la formation des personnes aveugles.[…]
Markus Lang (Université d’Heidelberg).

[…] Un des autres intérêts de l’ouvrage est de présenter une vision de l’aveugle et de ce qu’on appellerait aujourd’hui ses « besoins particuliers ». Martin Kunz s’est beaucoup intéressé au fonctionnement psycho-cognitif des personnes aveugles: il rend compte précisément d’études expérimentales menées avec ses élèves par le Professeur Griesbach et s’interroge sur la perception tactile, la représentation de l’espace et la représentation mentale en général, sur les suppléances sensorielles (« vicariance sensorielle ») et la perception des distances (rôle de l’audition). Déjà il prend soin de différencier les aveugles complets des malvoyants, et les aveugles congénitaux des aveugles tardifs dans ces domaines (« ce sont des voyants les yeux bandés », p.113), sans oublier le problème des aveugles atteints de déficiences cognitives ou de surdicécité.
Directeur, pédagogue, visiblement d’une grande culture et fin philologue (cf. les tableaux comparatifs p. 125-136), Kunz reste surtout connu par le travail colossal qu’il a mené et diffusé dans le domaine de l’illustration en relief.[…] Nathalie Lewi-Dumont (INSHEA).

35,00

Collection: Subcollection: Corpus Tactilis "Historia" Tag:
  • 978-2-36593-005-5

Sommaire

Avant-propos du Conseil d’Administration du Phare   

Préfaces de Markus Lang et de Nathalie Lewi-Dumont  

 

Partie I : Histoire de l’Institut pour Aveugles de Illzach (Mulhouse)

 

Chapitre I

L’histoire de l’Institut

Chapitre II

Que devrait être la jeune institution et quel avenir pour elle ?

Chapitre III

Évolution de l’institut de 1863 à 1881

L’administration

La gestion  

L’école   

Les ateliers   

L’imprimerie   

Assistance pour les pensionnaires et apprentis formés   

Rapport annuel

 

Partie II : Comptes-rendus des congrès et Traités sur la cécité par Martin Kunz

 

Chapitre I

Le cours de géographie dans l’institut pour aveugles 

Chapitre II

Peut-on, doit-on former des aveugles à l’enseignement des langues ?

Si oui comment procéder ?

Former des aveugles à l’enseignement des langues   

Programme   

Chapitre III

L’image dans l’école pour aveugles                                         

Le dessin en relief   

Chapitre IV

Est-il opportun de dispenser aux aveugles une formation de professeur de musique et de professeur de langues ? En supposant que cela le soit, comment peut-on la mettre en œuvre ? Doit-elle se faire dans les instituts existant à l’heure actuelle ou bien dans les conservatoires réservés aux personnes voyantes ou bien alors dans des instituts spécialisés ?

Professeur de musique et organiste   

Professeur de langues   

La conjugaison du verbe être, essere, ser   

Les formes issues de stare (être debout)   

Fuo (ancienne forme) de je suis   

La déclinaison   

Chapitre V

Faut-il confier l’enseignement et l’éducation des enfants aveugles à des maîtres aveugles ?

Si oui, dans quelle mesure doit-on le faire             

Chapitre VI

L’enseignement de la géographie dans l’institut pour aveugles (travail pour le lexique Mells de la nature de la cécité)

Le cours   

Le matériel pédagogique  

Chapitre VII

Images et dessins dans les écoles pour aveugles (travail pour le lexique Mells de la nature de la cécité)                     

Chapitre VIII

Contribution à l’histoire de l’assistance aux aveugles et à l’histoire de leur formation    

Chapitre IX

Propos sérieux et drôles de deux congrès             

Visites dans les instituts   

L’exposition du Congrès  

Chapitre X

De la physiologie des aveugles (la soi-disant « vicariance »)

Distinction de la direction du son   

Acuité auditive   

Acuité olfactive   

Acuité tactile (sens de l’espace)   

Chapitre XI

Rétrospective, état des lieux et perspectives

Rétrospective

État des lieux   

Catalogue des établissements, des élèves et des dépenses

Perspectives   

Chapitre XII

L’impression en relief pour les aveugles           

L’impression des caractères braille  

L’impression des cartes

Encore quelques mots sur l’impression des images

Chapitre XIII

De nouveaux prodiges

Chapitre XIV

« Entre aveugles », conseils à l’usage de ceux qui ont perdu la vue

Quelques mots encore sur ce que l’on nomme le « sixième » sens   

Chapitre XV

La physiologie des aveugles (La dénommée vicariance des sens, ou la « suppléance sensorielle »)    

Localisation de la direction d’un bruit   

Acuité de l’ouïe   

Acuité de l’odorat

Le toucher (sens de l’espace)   

Chapitre XVI

Sourds-muets-Aveugles       

Alphabet digital  

Chapitre XVII

L’enseignement de la géographie dans les écoles ordinaires et spécialement dans les écoles pour aveugles

Chapitre XVIII

Les aveugles en Allemagne

L’enseignement littéraire et scientifique   

Enseignement professionnel

Chapitre XIX

Faculté d’orientation et appréciation des distances chez les aveugles et les sourds et aveugles

Les sourds et aveugles   

Autres réflexions sur l’appréciation des distances et l’acuité auditive   

Les ondes atmosphériques   

Tests   

Première série de tests   

Deuxième série de tests   

Troisième série de tests  

L’orientation en terrain connu   

Tests de marche avec oreilles bouchées  

Marche en direction d’obstacles   

Marche libre   

Tests en terrain inconnu

Vérification de l’appréciation des distances lorsque le sujet est au repos  

Résultats des essais effectués lorsque le corps est au repos   

Vérification de l’appréciation des distances par une température assez élevée   

Tests effectués ultérieurement avec d’anciens élèves   

Appréciation des distances chez les personnes voyantes   

L’appréciation de la température   

La faculté extensive de sensation ou le « sens de l’espace »   

Sensation de pression   Synthèse

Voici les raisons qui plaident contre l’hypothèse des ondes sonores  

Chapitre XX

Rapport de la fête du Jubilé

Chapitre XXI

Écrits des auteurs

Chapitre XXII

Nouvelle approche en Grèce de la physiologie des aveugles

 

Planches en relief

Catalogue de l’Institut d’Illzach

Martin KUNZ (text)

Le pédagogue suisse Martin Kunz fut le directeur de l’Institution des Aveugles d’Illzach de 1881 à 1918. Précurseur, généreux, savant, cultivé, il avait déjà soulevé les questions que les professionnels et les aveugles se posent aujourd’hui. L’institution acquit une réputation mondiale, notamment grâce aux cartes et images produites en relief dans son atelier. Martin Kunz a été le plus grand concepteur d’images tactiles pour aveugles, qu’il exportait dans le monde entier. 

Dominique et Gunter BORNSTEIN ; Geneviève BRIANCON ; Annie COURBON-KOESTER ; Heidi DELANOE ; Odile NELLO ; Elena OILLIG-NOTTER ; Catherine OTT-DELGADO ; Elisabeth OLIVIER ; Michèle PINEAU ; Régine ROLOFF ; Salvatrice SANDER ; Nelly TONDU (traduction)