Coup d’œil d’un aveugle sur les sourds-muets

Alexandre RODENBACH

[…] J’avais observé que les sourds-muets sont dans le monde l’objet d’une foule de jugements erronés, j’avais vu dans l’ouvrage d’un professeur allemand (Hofbaüer) qu’il les assimilait aux imbéciles et aux insensés, mettant en doute la validité de leur jugement et la responsabilité de leurs actions devant les tribunaux, etc..
J’ai vu que les maîtres gardaient le silence et ne cherchaient pas à le contredire. Alors j’ai pensé que si le talent se voile quelquefois et cherche le mystère pour en imposer au vulgaire et assurer son succès, des observations utiles présentées avec franchise sont appréciées par les gens d’esprit dont l’opinion prévaut à la longue, et j’ai entrepris cet ouvrage.

25,00

Collection : Sous-collection : Corpus Tactilis "Historia" Étiquette :
  • 978-2-36593-019-2

Alexandre RODENBACH (texte)

Alexandre Rodenbach (1786-1869) né en Flandres perdit la vue à l’âge de onze ans. Il fut l’élève de Valentin Haüy et répandit son œuvre en Hollande. Rentré à Roulers, il reprit les affaires de son père dans l’industrie et fonda la brasserie Rondenbach et le commerce et exerça des responsabilités politiques. Il s’engagea dans le mouvement d’opposition catholique contre le roi Guillaume. Il y gagna le surnom de « l’aveugle de Roulers ». Doué d’une énergie peu commune, il s’adonnait à la danse, l’équitation et la natation, et rédigea de nombreux ouvrages. Il s’impliqua toute sa vie auprès des aveugles en enseignement les méthodes de Haüy dans des école catholiques.