À paraître

Émile veut une chauve-souris, version numérique EPUB3

Vincent CUVELLIER, Ronan BADEL

Émile veut une chauve-souris. Voilà. C’est comme ça et pas autrement ! Émile veut une chauve-souris. Une vraie. Une qui vole la nuit. Et Émile, il n’est pas têtu : il est très, très, très têtu.

Dans cette adaptation numérique innovante développée par LDQR, l’enfant personnalise les paramètres d’affichage du texte, mais aussi des illustrations, il déclenche les animations visuelles et sonores l’aidant à comprendre le texte et les illustrations, il zoom, il isole un élément de l’illustration ou encore il déclenche la version audio. Ce livre facile à utiliser permet à l’enfant malvoyant d’accéder pleinement et en toute autonomie au plaisir de lire un album illustré.

  • 5 degrés d’adaptation de chaque illustration
  • Une fonction « pointage » pour isoler chaque élément
  • Une fonction « zoom » sur chaque élément
  • Différentes couleurs de fond
  • Option noir et blanc
  • 13 animations visuelles
  • 2 types d’animations sonores (voix et ambiance sonore)

Sur Ipad / MAC : application Livres
Sur Android : application Readium Mobile
Sur PC : application Thorium

Validé par Ace by DAISY 1.1.4 et Pagina EPUB-Checker (EPUBCheck 4.2.6)

 

14,90

Rupture de stock

Collection : Mots-clés : , , Je suis un lecteur débutant, Je lis tout seul, J'accompagne mon enfant déficient visuel, Je me sensibilise au handicap visuel

 

  • Adaptation des illustrations par Yuvanoé et Anaïs Brard (Les Doigts Qui Rêvent)
  • Interprétation du texte par Ronan Ducolomb
  • Prise de son voix, bruitages et atmosphères sonores et mixage par Ludovic Rocca (Benjamins media)
  • Coordination des adaptations par Anaïs Brard
  • Ontologie et prototypage : Christian Gentil, Sébastien Guesney-Bodet, Lylia Abrouk, Alexandre Lucas, Gabriel Bligny (Laboratoire d’Informatique de Bourgogne de l’Université de Bourgogne)
  • Conception du livre numérique par Ludovic Bal (Réseau Canopé Nord)

Ce projet a été soutenu par le Ministère de l’Éducation nationale, la Région Bourgogne Franche-Comté, la Fondation Bouygues Telecom et la Fédération des aveugles de France.

Ce titre et concept d’adaptation numérique est lauréat de l’appel à projet ÉDU UP 2019 (Ministère de l’Éducation nationale)

logo edu-up soutien aux projets numériques

 

  • fort_contraste

Vincent CUVELLIER (texte)

Vincent Cuvellier est né à Brest en 1969. Il quitte l’école à 16 ans et vit de petits boulots : «colleur» d’affiches publicitaires dans un journal, vendeur de fruits et légumes, disquaire… Parallèlement, Vincent écrit. Il remporte en 1986, le prix du Jeune Écrivain pour son livre La troisième vie. En 1998, départ pour Bruxelles et rencontre avec le grand dessinateur René Follet. Vincent Cuvellier se remet à écrire. C’est en 2001 que Vincent Cuvellier écrit son premier livre jeunesse : Kilomètre zéro (Éditions du Rouergue). En 2004, il reçoit le prix du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil pour Tu parles, Charles! (Éditions du Rouergue). En 2006, il publie son premier album chez Gallimard Jeunesse/Giboulées : La première fois que je suis née, qui sera suivi de vingt autres ouvrages, parmi lesquels Le temps des MargueriteL’histoire de ClaraLa fille verte ou encore la série des Émile, un petit garçon fils unique qui découvre le monde. Les situations mises en scène par l’auteur nous invitent à suivre Émile dans sa vie quotidienne, dans son intimité, dans la construction de sa personnalité. En tout, Vincent Cuvellier est l’auteur d’une cinquantaine de livres, traduits en quinze langues.

Ronan BADEL (illustrations)

Ronan Badel est né en 1972 en Bretagne. Diplômé des Arts décoratifs de Strasbourg, il s’oriente vers l’édition jeunesse comme auteur et illustrateur. Après plusieurs années à Paris où il enseigne l’illustration dans une école d’art, il retourne en Bretagne pour se consacrer à la création d’albums jeunesse (32 ouvrages édités à ce jour). En 2006 il publie sa première bande dessinée: Petit Sapiens.

Dans cette adaptation numérique accessible, les illustrations de Ronan Badel ont été adaptées par :

  • Yuvanoé ( Yuvanarat Phiem) : Issu de l’ESAA Duperré, et après 7 ans dans la presse, Yuvanoé est devenu un joyeux infographiste-illustrateur indépendant au 1er janvier 2000, pour faire des illustrations de couvertures, infographies techniques et/ou animés, jeux,… dans des domaines hétéroclites pour des supports pédagogiques, de revues, fiduciaire, énergies, spectacles, etc. Intervenant pour des adaptations pour des SESSAD (Services d’Éducation Spéciale et de Soins À Domicile) dans le 94 (SDIDV/APAJH94) et 93 (Centre DELTHIL), il a eu le plaisir et découvrir les réalisations de LDQR et contribuer au projet d’adaptation d’Émile veut une chauve-souris.
  • et Anaïs Brard (LDQR), responsable édition

Médiations avec le livre numérique « Émile veut une chauve-souris »

1) Sensibilisation

Avec un groupe d’enfants voyants, utiliser le livre comme outil de sensibilisation à l’accessibilité et à la déficience visuelle : 

  • Comparer le livre numérique et le livre original imprimé : qu’est-ce que le livre numérique apporte en plus ? Pourquoi le livre numérique est plus accessible que le livre imprimé ? Quelles sont les différences et les ressemblances ?
  • Avec des lunettes de simulation de déficience visuelle : les participants sont répartis en binômes. Chaque binôme choisit une paire de lunettes de simulation. Un des deux binômes regarde le livre numérique à travers les lunettes de simulation, alors que l’autre binôme doit paramétrer le livre pour le rendre accessible à son partenaire.
  • Jeu de rôle : avec des adolescents ou des adultes. Attribuer à chaque participant un handicap (par exemple : daltonien, photophobe, dyslexique, etc.) et distribuer des « fiches d’identité » qui décrivent les principales conséquences du handicap. En fonction du handicap qui lui a été attribué, chaque participant doit paramétrer le livre numérique pour une lecture adaptée.

2) Cherche et trouve (vocabulaire, énumération)

  • Choisir une illustration sur laquelle Émile est dans le salon.
  • Demander aux enfants d’énumérer les objets qu’ils voient sur l’illustration. Lorsqu’il cite un objet, l’enfant peut appuyer longuement dessus pour le faire apparaître en gros.
  • Appuyer longuement sur un objet pour le faire apparaître en gros sur l’écran et demander aux enfants de le nommer (table, lampe, coussin, vase…).
  • Citer un objet et demander aux enfants de le trouver sur l’image.
  • Proposer à l’enfant de chercher dans la maison le même objet que celui qu’il a nommé et fait apparaître en gros sur l’écran.

3) Expression corporelle

  • Comme Émile, mimer la chauve-souris (quand elle bat des ailes, quand elle dort à l’envers…). S’aider des animations pour imiter les gestes du personnage.
  • Paramétrer le livre en mode « texte seul » (dans le menu « texte et image »). En se servant de l’audio et du texte écrit, proposer aux enfants de mimer l’histoire en s’aidant des indications données par le narrateur sur la gestuelle d’Émile (quand il réfléchit, quand il boude, etc.).

4) Langage et expression

  • Paramétrer le livre en mode « image seule » (dans le menu « texte et image ») et proposer aux enfants de raconter l’histoire à la place du narrateur en inspirant des images et des animations.
  • Jouer à « n’oubliez pas les paroles » : après chaque page, demander aux enfants de répéter le texte lu par le narrateur et en cas de trou de mémoire, appuyer sur la phrase pour la faire se répéter.

5) Découverte du monde et culture générale

  • Se servir des informations données dans l’histoire pour dresser la fiche d’identité de la chauve-souris ! Que mange-t-elle ? Où vit-elle ? Quel cri fait-elle ? Comment se déplace-t-elle ? Etc.
  • Si possible, se rendre dans un parc animalier pour découvrir les chauves-souris en vrai.
  • Si possible, inviter les enfants à toucher une miniature ou à défaut une peluche représentant une chauve-souris de façon réaliste, de préférence avec des couleurs et des textures contrastées.
  • Voici une présentation des chauves-souris (source : équipe du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse) :
    • Les chauves-souris sont des mammifères qui appartiennent à l’ordre des chiroptères. Avec plus de 1200 espèces décrites, ce sont les mammifères les plus diversifiés après les rongeurs. Par comparaison, l’ordre des primates auquel l’être humain appartient ne comprend que 182 espèces ! Les chauves-souris sont de proches parentes des insectivores tels que le hérisson, la taupe ou la musaraigne, mais aussi des pangolins et des carnivores, ce qui explique qu’elles leur transmettent leur virus de temps en temps via leurs excréments ou leur urine, qu’elles laissent tomber du haut des arbres ou des grottes où elles se reposent. La durée de vie des chauves-souris est comprise entre 10 et 15 ans bien que certaines atteignent 40 ans !

    • On compte deux grands groupes de chauve-souris, les micro-chiroptères qui vivent partout sur la planète, sauf dans les contrées trop froides, et les méga-chiroptères qui sont plus grosses et qu’on ne rencontre que dans les pays chauds. Les micro-chiroptères sont des petites chauves-souris, telles que les pipistrelles ou les rhinolophes, qu’on rencontre en Europe. Elles hivernent quand le climat devient froid en Hiver ou migrent plus au Sud. Elles se nourrissent d’insectes comme les moustiques qu’elles chassent la nuit grâce à leur sonar, appelé organe d’écholocation, qui correspond au fait qu’elles envoient un cri inaudible, car très aigu (très haute fréquence) qui leur revient quand ce dernier rencontre un obstacle. Cette capacité leur permet de se repérer et de chasser la nuit, période principale de leur activité. 

    • La plupart des espèces de micro-chiroptères vivent en colonie de plusieurs centaines d’individus, mais aussi des grandes chauves-souris ou méga-chiroptères qui se rencontrent dans les pays tropicaux, telles que les renards volants ou roussettes qui n’ont pas d’organe d’écholocation. Ces dernières peuvent être actives de jour et se nourrissent principalement de fruits.

6) Écoute

  • Écouter le cri de la chauve-souris, le cri de la souris, et le son de la grotte. Puis, proposer aux enfants d’écouter aléatoirement un des trois sons (sans regarder l’image) et de deviner de quoi il s’agit.

7) Expression plastique

  • Dessiner une chauve-souris ou le personnage d’Émile, étape par étape, en se servant des différents modes pour décomposer l’image.
  • Peindre une chauve-souris avec une peinture phosphorescente qui brillera dans le noir !