Nouveauté

Scritch scratch dip clapote !

KITTY CROWTHER

Comme chaque soir, la nuit se couche sur l’étang. Et, comme chaque soir, Jérôme a peur. Papa lui lit une belle histoire puis l’embrasse. Maman vient lui faire un dernier câlin. Jérôme se retrouve tout seul dans sa chambre. Tout seul dans son lit, tout seul dans son cœur. Je crois que j’ai entendu un bruit… Qui fait « scritch scratch dip clapote » sous mon lit ?

Un classique à découvrir tactilement ! Une jolie histoire sur le thème de la peur du noir, des bruits de la nuit, (permettant au passage de travailler les onomatopées) et dont les enfants raffolent. Avec tout son talent, Kitty Crowther a su créer une ambiance douce et tendre, et qui permet avec humour d’aborder ce sujet sensible avec les plus petits.

Pour vivre cette histoire pleine de suspense, il fallait des illustrations qui permettent de ressentir ce que vit le héros et qui expriment autant que celles de Kitty Crowther. Dans cette proposition d’adaptation, les illustrations sont symboliques mais c’est également une adaptation immersive, puisque la marionnette de Jérôme permet à l’enfant de revivre l’histoire en incarnant le personnage : il pourra se brosser les dents, se glisser sous les couvertures de son lit ou de celui de ses parents, secouer les os du squelette du marais, plonger dans la maison des grenouilles…

En bonus sonore et en exclusivité, l’histoire lue par Kitty Crowther en personne !

80,00

Disponible sur commande

Collection : Mots-clés : , , , , , Je manipule, Je ne lis pas encore, Je suis un lecteur débutant, Je lis tout seul

Durée version audio : env. 6 min.

  • 978-2-36593-130-4

KITTY CROWTHER (texte)

Kitty Crowther vit et travaille en Belgique. Née en 1970 d’une mère suédoise et d’un père anglais, elle est la maman de deux garçons. Depuis 1994, elle a trouvé, dans le travail sur l’album, un espace pour communiquer ses questionnements et ses émotions.

« Je n’essaie pas de faire des livres plaisants mais des histoires qui m’intéressent profondément. D’ailleurs, je n’ai pas l’impression de décider, ce sont elles qui me choisissent. » Ainsi, ses histoires, empreintes de mystère et peuplées d’êtres étranges, entraînent les lecteurs dans un univers aux échos troublants d’où émergent toujours l’humour et la délicatesse et une tendresse immense. Son travail a été très tôt remarqué par la critique et couronné en Belgique et en France ainsi que dans de nombreux pays : Grand Prix Triennal, Baobab.

Ses livres sont traduits dans une vingtaine de langues et elle est souvent sollicitée à travers le monde pour donner des conférences, des workshop aux jeunes illustrateurs et des ateliers pour enfants. En 2010, Kitty Crowther reçoit la plus prestigieuse récompense : le prix Astrid Lindgren pour l’ensemble de son œuvre.

KITTY CROWTHER (illustrations)

Les Doigts Qui Rêvent (illustrations tactiles)

À la fin de cet album se trouve un QR code qui permet d’accéder à une fiche de médiation complète. Celle-ci contient des idées d’ateliers, des pistes de médiation et des outils pour les mettre en place (sons, images à imprimer…). 

Voici ici un extrait des pistes d’utilisation de l’album tactile dans le cadre de médiation ou d’ateliers.

 

SENSIBILISATION À LA DÉFICIENCE VISUELLE

Cet album permet d’aborder la notion de déficience visuelle (cécité et malvoyance) qui a pour incidence de rendre inaccessibles le texte et les illustrations imprimées (lisibilité et compréhension). Il permet aussi de découvrir le Braille.

Comparer l’album adapté avec l’original

Les deux albums peuvent être présentés l’un à côté de l’autre, pour les comparer.

  • Quelles sont les différences entre les illustrations tactiles de l’album adapté et les illustrations imprimées de l’album original ? Les illustrations sont tactiles et parfois sonores, la forme des personnages est simplifiée pour rendre leur compréhension tactile plus aisée.
  • Quelles sont les différences dans le texte et la mise en page ? Pour qu’il soit facile à lire pour tout le monde, le texte est imprimé en gros caractères et en Braille. 

Découvrir le Braille

  • Avec une tablette Braille et un alphabet en Braille comprenant le sens de lecture et le sens d’écriture, vous pouvez mener des ateliers de composition en braille d’une petite phrase ! Écrivez par exemple les onomatopées présentes dans le texte du livre. À l’inverse, il est aussi possible de seulement déchiffrer des mots ou une petite phrase en braille.
  • Pour aller plus loin, le livret d’activité Yes, you canne… apprendre le braille ! comprend de nombreux jeux évolutifs autour de l’écriture Braille !

L’ILLUSTRATION TACTILE

Dans ce livre, les personnages sont représentés de façon symbolique : un rond de matière et de taille différente pour chaque personnage. Une légende sur la première page permet de les reconnaître. Jérôme, le personnage principal, est quant à lui représenté sous une seconde forme beaucoup plus figurative avec la marionnette à découvrir à la fin du livre. Avec les enfants, examinez la marionnette pour tenter de retrouver la même matière que celle qui représente Jérôme sous forme symbolique.

Pour aller plus loin, proposer aux enfants d’imaginer une illustration figurative des deux autres personnages, c’est-à-dire une illustration plus détaillée et plus proche de la réalité. 

UNE HISTOIRE SONORE

Certaines illustrations tactiles de cet album sont aussi sonores ! Lorsque l’enfant touchera l’étang, il entendra le bruit de l’eau qui ruissèle… et à la fin du livre, il entendra “scritch scratch !” en grattant le velcro, “diip !” en en pinçant l’élastique, “clapote !” en faisant bouger le poisson sur l’étang. 

Pour aller plus loin, proposez aux enfants d’écouter les sons qu’imitent les onomatopées de cette histoire : une taupe qui creuse sa galerie, un oiseau de nuit qui pousse son cri, un poisson qui bondit et replonge dans l’eau. 

Ces sons seront inclus dans la fiche de médiation complète à découvrir en scannant le QR code à la fin de l’album.

 

VIVRE L’HISTOIRE

Grâce à la marionnette du personnage de Jérôme et à la version audio enregistrée spécialement par Kitty Crowther pour cette adaptation tactile, l’histoire peut-être mise en scène et se transformer en petit spectacle. L’enfant peut se saisir du personnage et le faire bouger, le glisser sous les draps, lui brosser le visage avec la petite brosse tactile. C’est également un bel outil d’animation en classe ou en bibliothèque.