Nouveauté

Le géant de Noël

Magali BARDOS

Noël approche, il est temps de se préparer. Roland le Géant enfile son manteau d’hiver à 24 poches et, au fil de sa promenade, glisse dans ses poches de drôles d’objets et de nouveaux compagnons : une étoile, un sapin, des lutins, un pingouin… Au terme de sa promenade dans la neige, il rentre chez lui, vide ses poches et installe ses invités

À lire en une fois, ou en 24 fois tel un calendrier de l’Avent ! Un album de Noël original, véritable imagier tactile pour les enfants à partir de 4 ans, ce livre est aussi un livre sur l’attente et sur l’hiver. Idéal pour les enfants, à la maison ou en médiation, grâce à ses 24 illustrations d’objets, d’animaux ou de personnages texturés!

En plus, sur la dernière page, tous les objets que Roland le Géant a rencontrés sont représentés cette fois sous une forme symbolique, avec un morceau (rond, rectangle ou triangle) de la même matière que l’objet illustré dans le livre. L’enfant pourra, grâce à son observation tactile, jouer à associer tel extrait tactile à tel objet ou tel personnage! 

Le géant qui se déplie au début est présent sur toutes les pages. 

70,00

Collection : Étiquettes : , , , Je joue, Je manipule, Je ne lis pas encore, Je suis un lecteur débutant, Je lis tout seul
  • Figurative, Fort contraste, À manipuler, Imagier tactile
  • Lucida, 24 pt.
  • 978-2-36593-117-5

Magali BARDOS (texte)

Magali Bardos est illustratrice et auteure de livres pour enfants.

Après une maîtrise d’Histoire contemporaine sur la symbolique des fêtes commémoratives, elle prend une orientation artistique. Elle est diplômée en scénographie et en illustration à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles. Depuis 2000, Magali Bardos se consacre à l’illustration jeunesse et, tout récemment, à l’écriture de ses propres albums. Aujourd’hui, Magali Bardos a posé son petit matériel de travail dans un village du Tarn où elle vit.

portrait Magali Bardos

Les Doigts Qui Rêvent (illustrations tactiles)

Cette fiche présente des pistes de médiation variées pour exploiter l’album le géant de Noël avec tous les enfants. Elle s’adresse à différents publics, amateurs et professionnels, parents, enseignants, animateurs, professionnels du champ du handicap et de la jeunesse, etc.

SOMMAIRE
  1. La déficience visuelle
  2. L’écriture braille
  3. Compter, numéroter et lister
  4. La taille, l’échelle et la grandeur
  5. L’illustration tactile : du figuratif au symbolique
  6. La découverte du monde

Sensibilisation à la déficience visuelle

Ce livre est une œuvre originale de Magali Bardos, parue aux éditions Actes Sud en 2016, et adaptée par Les Doigts qui Rêvent en 2020. Les deux albums peuvent être présentés l’un à côté de l’autre, pour les comparer.

Cet album permet d’aborder la notion de déficience visuelle (cécité et malvoyance) qui a pour incidence de rendre inaccessibles le texte et les illustrations imprimées (lisibilité et compréhension).

Il permet aussi de découvrir le braille. Avec une tablette braille et un alphabet en braille comprenant le sens de lecture et le sens d’écriture, vous pouvez mener des ateliers de composition en braille d’une petite phrase ! Écrivez par exemple le nom des objets / animaux présentés dans le livre. À l’inverse, il est aussi possible de seulement déchiffrer des mots ou une petite phrase en braille.

Pour aller plus loin, le livret d’activité Yes, you canne… apprendre le braille ! comprend de nombreux jeux évolutifs autour de l’écriture braille !

L’écriture braille

  • Le numéro des poches est imprimé à la fois en gros caractère et en braille. Repérer ces chiffres en braille avec l’enfant. Pour les enfants non braillistes, toucher les chiffres en braille et essayer de deviner de quel numéro il s’agit ! Sentir la différence entre les chiffres et les nombres.
  • Dans la poche numéro 15, Rolland le Géant glisse une carte postale. Sur celle-ci, la résine colorée en bleu permet d’attirer l’attention et la curiosité de l’enfant voyant sur l’écriture Braille. Les petits points colorés et en relief sont ludiques et amènent l’enfant à se questionner: à quoi cela peut-il bien servir ?
    Avant d’expliquer à l’enfant ce qu’est le braille, laissez-le émettre des hypothèses sur la fonction des petits points bleus. Guidez-le avec des questions, par exemple : « À ton avis, ont-ils un rapport avec le texte ? » , « Pourquoi sont-ils en relief ? » , « Est-ce que tu arrives à les sentir en fermant les yeux ? », etc.

  • Proposer à l’enfant d’écrire à son tour une carte postale adressée à Rolland le Géant ! Écrire le texte en braille à l’aide d’une tablette, d’un poinçon et d’un alphabet, puis illustrer le dos de la carte en collant des matières.
    Il est possible d’adresser la carte à : Rolland le Géant, chez Les Doigts Qui Rêvent, 11bis rue des Novalles, 21240 TALANT.

Compter, numéroter et lister

  • Ce livre est un grand imagier qui contient 24 illustrations. Le manteau de Rolland le Géant contient en effet 24 poches et un élément illustré sera rangé dans chacune d’elles !
    Avec l’enfant, compter le nombre de poches sur le manteau de Rolland le Géant. L’enfant peut aussi s’amuser à compter le nombre de poches que contient son propre manteau, par exemple. Lui lancer le défi de trouver 24 poches (sur ses vêtements, les vêtements des autres, etc) !

  • Le numéro de la poche est indiqué avec un gros chiffre encadré en haut à gauche sur chaque page.
    Avec l’enfant, compter jusqu’à 24 en tournant les pages ! Puis recommencer à l’envers, en partant de la dernière page du livre.
    Donner un numéro de poche à l’enfant et lui demander d’ouvrir le livre à la page correspondante !
  • La dernière page du livre contient les 24 éléments illustrés dans l’histoire.
    Essayer de retrouver le numéro de poche qui correspond à chaque élément !

La taille, l’échelle et la grandeur

  • Qu’est-ce qu’un Géant ? Interroger l’enfant puis essayer d’estimer la taille de Rolland le Géant. Est-il plus grand que l’enfant ? Est-il plus grand que l’adulte ?
    Le comparer à des objets connus : Rolland le Géant est tellement grand que sa tête dépasse du livre. Il est si grand qu’il peut tenir un sapin, ou même une maison dans ses mains !

  • Aider l’enfant à grimper sur une chaise, sur un lit, sur un coussin, ou même sur une table, pour essayer d’être aussi grand que Rolland le Géant.

  • Choisir un objet dans la pièce qui représentera Rolland le Géant et un autre objet qui représentera l’enfant, en se basant sur la différence de taille entre les deux objets.

L’illustration tactile : du figuratif au symbolique

  • Dans ce livre, les objets ou les animaux que Rolland le Géant rencontre sont illustrés de façon figurative, c’est-à-dire que leur représentation ressemble à ce qu’on voit lorsque l’on regarde cet objet en vrai.
    Sur chaque page, avant de lire le texte, toucher l’illustration et essayer de deviner de quel objet/animal il s’agit. Quels sont les indices tactiles qui ont permis à l’enfant d’identifier l’objet ?

  • Sur la dernière page, on retrouve tous les objets que Rolland le Géant a rencontrés, mais cette fois sous une forme symbolique : un morceau rond, rectangle ou triangle, de la même matière que l’objet illustré dans le livre.
    Avec l’enfant, observer cette dernière page et essayer de retrouver quel morceau correspond à quel objet ! Quels sont les indices tactiles qui lui ont permis d’identifier l’objet ? Relever les ressemblances et les différences entre l’illustration symbolique et l’illustration figurative d’un même élément.

  • Choisir un objet ou un animal et en faire une illustration figurative en collant des matières sur une feuille de papier cartonné. Puis, repérer un ou deux éléments particulièrement identifiables sur cette illustration. Utiliser ces éléments pour réaliser cette fois une illustration symbolique de l’objet ou animal choisi !

La découverte du monde

Compréhension de l’histoire :
  • Qui entend-on arriver à la fin ? Interroger les enfants et les laisser débattre sur l’identité de ce mystérieux personnage. Puis, imaginer la suite de l’histoire !
  • Dans cette histoire, même les animaux et les objets parlent ! Aider l’enfant à dissocier les objets des animaux et des êtres humains.
  • Dans la carte postale glissée dans la poche 15, la cigogne dit qu’elle est partie dans les pays tropicaux. Interroger l’enfant sur les raisons se son départ. Quand reviendra-t-elle ? Pourquoi ? Expliquer le sens de cette lettre.
  • Ce livre peut être lu en plusieurs fois, une page par jour par exemple et être alors utilisé comme un calendrier de l’avent, pour accompagner l’enfant dans l’attente de Noël.
    Il est aussi possible de proposer chaque jour une activité ou une interaction en lien avec l’objet (voir ci-dessous) trouvé par Rolland le Géant dans la page lue ce jour-là.

 

Passage de la 2D à la 3D :

Pour les enfants déficients visuels, il est important de leur donner à toucher des objets en rapport avec la narration : lorsque c’est possible des objets réels ou à défaut des objets miniatures, ou dont les sensations sont le plus représentatives possibles de ce qu’est la réalité.
L’idéal est d’avoir des objets aux proportions réalistes et aux couleurs contrastées pour les enfants qui ont un reste visuel. À défaut de miniatures en plastique, des peluches peuvent convenir.
On amène l’enfant progressivement à une meilleure compréhension du monde qui l’entoure en passant ainsi de la 3D (objets à manipuler) à la 2D (la représentation en relief dans le livre).
Avec des enfants ayant un reste visuel, on peut faire la même chose.

  • Associer des éléments réels aux objets et animaux illustrés dans le livre et expérimenter leurs interactions avec Roland le Géant racontées dans l’histoire.
    Par exemple :

            • pour le Sapin (poche numéro 3), faire sentir à l’enfant l’odeur de la résine de pin avec une huile essentielle ou en allant se balader en foret.
            • pour le Chapeau (poche numéro 2), essayer des chapeaux de différentes tailles. Mettre un chapeau un peu trop grand ou un peu trop petit sur la tête de l’enfant et à l’aide d’un ventilateur ou d’un sèche-cheveux, le faire s’envoler !
            • pour l’horloge (poche numéro 16), trouver un réveil ou une horloge à aiguilles et écouter le son des aiguilles. Comme Rolland le Géant, marcher en rythme au son du TIC TAC en varier les démarches (petits pas, grand pas …).
            • pour la Pelote (poche numéro 18) : dérouler le fil d’une pelote de laine en le faisant courir dans tout l’espace, en l’enroulant autour d’obstacles, etc. Donner le reste de pelote à l’enfant et lui proposer de réenrouler tout le fil !
            • pour l’Accordéon (poche numéro 21) : écouter le son d’un accordéon (à l’aide d’une recherche internet). Plier une feuille de papier en accordéon puis se saisir des extrémités et imiter le geste de l’accordéoniste !