Coup d’œil d’un aveugle sur les sourds-muets

Alexandre RODENBACH

[…] J’avais observé que les sourds-muets sont dans le monde l’objet d’une foule de jugements erronés, j’avais vu dans l’ouvrage d’un professeur allemand (Hofbaüer) qu’il les assimilait aux imbéciles et aux insensés, mettant en doute la validité de leur jugement et la responsabilité de leurs actions devant les tribunaux, etc..
J’ai vu que les maîtres gardaient le silence et ne cherchaient pas à le contredire. Alors j’ai pensé que si le talent se voile quelquefois et cherche le mystère pour en imposer au vulgaire et assurer son succès, des observations utiles présentées avec franchise sont appréciées par les gens d’esprit dont l’opinion prévaut à la longue, et j’ai entrepris cet ouvrage.

25,00

Collection: Subcollection: Corpus Tactilis "Historia" Tag:
  • 978-2-36593-019-2

TABLE DES MATIÈRES

Dédicace

Introduction

Origine et progrès de l’éducation des sourds-muets

Bégaiement

Van Helmont

Clavier oculaire

L’abbé de l’Epée

Le comte de Solar

Le baron Degérando

Institution de Groningue

Lettre d’un vicaire

Le chanoine Triest

Parallèle entre les aveugles et les sourds-muets

L’aveugle du Puiseaux

Isidore, ou le sourd-muet

Des sourds-muets aveugles

Fait extraordinaire

Fille sourde-muette et aveugle

Histoire de Jacques Mitchel

Etat physique, intellectuel et moral des sourds-muets

Aspect du sourd-muet

Cause de la surdité

Intelligence des sourds-muets

Exemple de gratitude d’un sourd-muet

Monsieur Itard

Il y a cinq classes de sourds-muets

Ils connaissent le bien et le mal

Leur arrivé à l’institution

Monsieur Lauwers

Monsieur de Stoop

Le vicomte de Namur

Massieu

Laurent Clerc

Nouveau plan d’éducation

Institutions spéciales

Les pauvres ont droit à l’instruction

Histoire sainte en tableaux

Sujets traités par Raphaël

Histoire d’un sourd-muet

Promenade philosophique

Le curé de Moorslède

Le sourd-muet Delefortrie

La jeune sourde-muette

Epilogue

Stances d’un aveugle

Alexandre RODENBACH (text)

Alexandre Rodenbach (1786-1869) né en Flandres perdit la vue à l’âge de onze ans. Il fut l’élève de Valentin Haüy et répandit son œuvre en Hollande. Rentré à Roulers, il reprit les affaires de son père dans l’industrie et fonda la brasserie Rondenbach et le commerce et exerça des responsabilités politiques. Il s’engagea dans le mouvement d’opposition catholique contre le roi Guillaume. Il y gagna le surnom de « l’aveugle de Roulers ». Doué d’une énergie peu commune, il s’adonnait à la danse, l’équitation et la natation, et rédigea de nombreux ouvrages. Il s’impliqua toute sa vie auprès des aveugles en enseignement les méthodes de Haüy dans des école catholiques.