Le monde des aveugles : essai de psychologie

Pierre VILLEY

“[…] C’est qu’on parlait au doigt la langue de l’œil. Il y avait là une erreur psychologique fondamentale.
Le doigt est différent de l’œil.
Les moyens les plus rapides pour aller à l’intelligence par le doigt ne sont pas les moyens qui permettent d’aller le plus aisément par l’œil à l’intelligence. L’alphabet vulgaire est une convention imaginée pour l’œil, par des voyants et pour des voyants; pourquoi ne pas imaginer une convention destinée au doigt et accommodée aux conditions physiologiques du toucher ? Le trait convient à l’œil; il n’est perçu par le doigt qu’avec lenteur, et au contraire le doigt perçoit très aisément le point qui déroute l’œil.”

25,00

Collection : Sous-collection : Corpus Tactilis "Historia" Étiquettes : ,

Aveugle à quatre ans, Pierre Villey agrégé de Lettres classiques fait entrer les voyants dans le monde des aveugles. Sensible, précis, sans pathos, ce livre n’a jamais été surpassé depuis 1914.

  • 2-7143-0078-2

Pierre VILLEY (texte)

Pierre Villey (1879-1933) a perdu la vue à 4 ans. Grand érudit (sa thèse sur Montaigne fait toujours autorité), il était agrégé de lettres classiques et secrétaire général de l’association Valentin Haüy de 1924 à son décès en 1933. Il a publié plusieurs ouvrage sur les aveugles.