Un long couloir rempli de fauteuils en haut d’un escalier en plein vent

Philippe CLAUDET

 Je ferme les yeux. J’effleure du bout des doigts une image en relief. Je tente de deviner ce qu’elle représente. Je ne suis pas aveugle. J’ai délibérément fermé mes paupières que je sais pouvoir rouvrir. Cette petite mise en scène me permet-elle de vivre la même situation que celle d’un enfant aveugle, ne serait-ce que pour m’en faire une idée ? Je suis voyant. Vous aussi. Comment imaginer ne pas voir, perdre la vue ? N’avoir jamais vu, recouvrer la vue ? Vivons-nous dans le même monde ? Les personnes aveugles s’imaginent-elles ce qu’est le voir ?
[…] je propose une promenade autour des cécités, racontées, expliquées par celles et ceux qui sont directement concernés et qui ont publié, trop souvent, d’autres parlant en leur nom. […] Voici ces témoignages, avec en parallèle ce que nous disent certains auteurs éclairés.

25,00

Collection: Subcollection: Corpus Tactilis "Theoria" Tags: ,
  • 978-2-916170-46-4

Sommaire

Avant-propos

Introduction

Chapitre I : Voir…

  • Une évidence ?

  • Un apprentissage ?

Chapitre II : Mal-voir, ne pas voir

Chapitre III : La suppléance des sens

  • L’ouïe

  • L’odorat

  • Sens des obstacles

Chapitre IV : Toucher pour… voir…s

  • La nature

  • L’espace environnant

  • L’architecture

  • Le trajet

  • Des objets

  • Le corps

  • Les couleurs

Chapitre IV : Cécités

  • Perdre la vue

  • Recouvrer la vue

Chapitre V : Se représenter le monde

Chapitre VI : Un exemple de deux mondes

Chapitre VII : Le langage

Chapitre VIII : De l’autre côté du fleuve

Postface

Communiqué

Notes sur les auteurs en cécités

Quelques repères chronologiques

Quelques adresses utiles

Bibliographie

Philippe CLAUDET (text)

Philippe Claudet, études en Histoire de l’Art et archéologie, a été instituteur, puis professeur des écoles ; créateur des Doigts qui Rêvent en 1994, qu’il a dirigée jusqu’en 2017, et créateur du projet Typhlo et Tactus en 1999, qu’il dirige depuis.