Les petits explorateurs tactiles au Muséum

Couverture de l'album tactile Les petits explorateurs tactiles au Muséum

Ouvre cet album et suis Katia et Charlie au Muséum d’histoire naturelle ! En compagnie de Kamo, un magicien africain, vous partirez en quête d’un objet mystérieux… Pour le retrouver, ils vont parcourir les différentes salles du Muséum. Et, comme eux, tu découvriras 6 objets fascinants qui te raconteront leur histoire, et les personnes qui les ont découverts : géologue, paléontologue, botaniste, etc. Grâce au pouvoir magique de Kamo, tu partiras également sur le terrain rencontrer les objets dans leur environnement naturel. Curiosité et bravoure seront utiles pour cette aventure au Muséum… et au-delà !

Un petit Muséum portatif pour les enfants curieux des savoirs du Monde, un album interactif, à toucher, à écouter, à manipuler. Idéal pour préparer une visite au Muséum ou après une visite, pour réexplorer ce qu’on a entendu et touché.

Le lecteur accède par le toucher à des représentations réalistes et en volume d’objets de collection représentatifs des muséums du monde entier. Ces représentations donnent à comprendre les caractéristiques physiques, mais aussi le mode de fonctionnement de ces objets ; l’ammonite moulée dans de la résine a un toucher froid, le corbeau freux a non seulement de vraies plumes mais on peut aussi soulever son aile, la kora peut être redressée et ses cordes pincées…

La conception des illustrations et des manipulations de cet album ont été inspirées et validées par la méthodologie de « design participatif » construite et menée en 2016 par Dannyelle Valente, enseignante-chercheuse en psychologie (Université Lyon 2 et Université de Genève), et mise en œuvre par Florence Bara (Université Jean Jaurès, Toulouse). Autour de 6 objets emblématiques des Muséums, les ateliers ont réuni 18 enfants de l’Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse, des éducateurs, des chercheurs, une professionnelle du design tactile et des membres de l’équipe du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse à l’initiative du projet. 

Les petits explorateurs tactiles au Muséum, c’est 1, 2 ou 3 supports à utiliser seul ou à combiner :
• Un album tactile illustré issu d’ateliers participatifs
• Un coffret de 6 petits romans en FALC (Facile à Lire et à Comprendre)
• Un guide de médiation avec une quarantaine d’activités pour les enfants

Les petits explorateurs tactiles

Illustration avec au centre l'ammonite dessinée avec des yeux et un sourire sur un socle de musée, et autour deux enfants et un grand monsieur. Une bulle de parole est dessinée à côté de l'homme, dans laquelle un animal est dessiné.

“J’explore avec mes sens”

 

Exploration tactile à la découverte d’objets muséaux 

L’atelier s’articule autour de l’album tactile illustré “Les petits explorateurs tactiles au muséum” et son guide de médiation. Après une découverte collective de cet album hors du commun, les enfants s’immergent dans la peau d’un explorateur ! Plusieurs activités sensorielles, tactiles et sonores, sont proposées autour des 6 objets de l’album (emblématiques des muséums d’histoire naturelle)… Par exemple : fouiller dans des branches et soulever les feuilles d’arbres pour trouver l’entada, creuser la terre pour prélever le fossile de l’ammonite, fabriquer des quartz miniatures en papier, imaginer une kora avec le matériel présent dans la salle, tailler un biface, etc. 

L’atelier se termine par une devinette sur mesure* : dans une boîte percée dans laquelle ils passent les mains, les enfants découvrent un objet “à l’aveugle” pour relever ses caractéristiques tactiles et tenter d’en déduire sa fonction, son identité…

*L’objet est choisi en fonction de la structure d’accueil (un objet iconique du musée, un objet en lien avec une histoire travaillée en classe ou à la bibliothèque…).

Matériel apporté

  • Albums tactiles LDQR et en particulier “Les petits explorateurs tactiles au muséum
  • Objets miniatures en lien avec l’album et accessoires
  • Boîtes percées, bandeaux
  • Ciseaux, papier, colle…
  • Enceinte, casques et ambiances sonores

Pourquoi pas vous?

Au musée archéologique de Jublains (53), l’atelier a commencé par une lecture interactive d’un extrait de l’album “Les petits explorateurs tactiles au muséum“. Les enfants par petits groupes ont ensuite découvert “à l’aveugle” des reproductions d’objets découverts par les archéologues du site du musée. En relevant leurs caractéristiques (volume, texture, poids, température, etc.) ils ont pu émettre des hypothèses sur l’identité des objets et leurs fonctions. En s’inspirant de ces observations, ils ont réalisé une illustration tactile de l’objet en collage de matières. Il s’agissait ensuite de confronter les illustrations réalisées avec les objets révélés ! 

Les petits explorateurs tactiles -Le guide de médiation

sur la couverture verte, on devine des objets, une torche, une boussole, un carnet, et des notes de musique,

Ce guide de médiation en lien avec l’album tactile “Les petits explorateurs tactiles au museum” fourmille d’idées ! Une quarantaine d’activités à faire avec les enfants pour découvrir ou redécouvrir les collections des muséums d’histoire naturelle : invitation à expérimenter les caractéristiques sensorielles d’un quartz, d’une ammonite, d’un biface, d’une entada, d’un corbeau freux et d’une kora, ou encore à découvrir le travail de terrain d’un ou d’une géologue, paléontologue, archéologue, botaniste, zoologue, ethnologue.

À la fin de chaque rubrique, un lien vous conduira à un signaire en langue des signes française pour découvrir en vidéo soixante signes des mots et verbes essentiels des 6 disciplines des muséums. Par exemple pour le corbeaux freux vous apprendrez à dire  : Un croassement / Un charognard / Être sédentaire / La migration/ La naturalisation ou taxidermie /La physiologie/ L’ethnologie /Le laboratoire /Le microscope.

Outil de médiation à utiliser dans un musée, en bibliothèque, en centre de loisirs ou périscolaire, ou carnet d’activités à utiliser à la maison, ce guide offre une multitude de possibilités! La reliure spirale plastique permet une ouverture totale et facilite la reproduction des fiches et patrons d’activités.

L’accessibilité des activités pour les enfants en situation de handicap a été travaillée avec des professionnels de la médiation et de l’éducation, puis testée et approuvée par des enfants.

Les petits explorateurs tactiles au Muséum, c’est 1, 2 ou 3 supports à utiliser seul ou à combiner :
• Un album tactile illustré issu d’ateliers participatifs
• Un coffret de 6 petits romans en FALC (Facile à Lire et à Comprendre)
• Un guide de médiation avec une quarantaine d’activités pour les enfants

LDQR au musée

Les Doigts Qui Rêvent collabore régulièrement avec des équipes muséales, le temps d’une journée ou bien sur des projets au long cours. 

Les ateliers et les formations

L’aventure éditoriale “Les petits explorateurs tactiles au muséum”, du prototype à la publication d’un petit musée portatif

Ateliers de co-conception à la Cité des Sciences et de l’Industrie :  Fragile!

Les expositions

Les ateliers et les formations 

“Les ateliers tactiles au musée”

Ces ateliers se déclinent pour petits et grands dans les programmations des lieux muséographiques ! Il s’agit de fabriquer une histoire tactile illustrée sur le thème d’un lieu (un château, une place), découvrir des objets du lieu “à l’aveugle”, écrire en Braille l’histoire de ce lieu…

Ils nous ont fait confiance : Le musée du château de Mayenne.

La formation “Conception d’outils de médiation tactile accessibles aux publics en situation de handicap”

Cette formation vise à transmettre aux professionnels les compétences de base (théoriques et pratiques) pour concevoir et fabriquer une mallette pédagogique tactile accessible :

  • les connaissances théoriques et les outils pratiques,
  • les différents types de procédés sensoriels existant à ce jour,
  • les différentes stratégies d’adaptation d’une œuvre d’art en différents modules tactiles et sensorielles à mettre à disposition du public visé
  • les différentes stratégies de fabrication d’un module sensoriel

Ils nous ont fait confiance : Le FRAC de Besançon.

L’aventure éditoriale “Les petits explorateurs tactiles au Muséum”

Les petits explorateurs tactiles au Muséum, c’est 1, 2 ou 3 supports à utiliser seul ou à combiner :
• Un album tactile illustré issu d’ateliers participatifs
• Un coffret de 6 petits romans en FALC (Facile à Lire et à Comprendre)
• Un guide de médiation avec une quarantaine d’activités pour les enfants

Ce projet, initié par l’équipe du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse, a débuté en 2016. Vous découvrirez ci-dessous, du plus récent au plus ancien, quelques étapes du projet.

La tournée 2022 : 5 dates, 5 villes, 5 musées

Lors de cette tournée en 5 étapes, Les Doigts Qui Rêvent vous invite à entrer dans les coulisses d’une aventure éditoriale multisensorielle.

Visuel tournée Les petits explorateurs tactiles 2022

Dates et lieux :

  • mardi 7 juin 2022 à Bordeaux – Musée d’Aquitaine, 9h30-12h30 / 13h30-16h30 COMPLET
  • mardi 27 septembre 2022, au Havre – Muséum d’histoire naturelle du Havre, 9h-12h / 13h30-16h30 COMPLET
  • mercredi 28 septembre 2022 à Paris – Cité des Sciences et de l’Industrie, 9h15-12h15 / 13h30-16h30 COMPLET
  • mardi 11 octobre 2022 à Dijon – Muséum d’histoire naturelle de Dijon, 9h30-12h30 / 13h30-16h30
  • lundi 17 octobre 2022 à Marseille – Mucem, 10h-13h / 14h-17h

Déroulé de la journée :

Matin : conférence « Comment se détacher des codes visuels ? »

      • Se détacher des codes visuels
      • Incidence des différents handicaps dans l’accès au livre et à l’écrit
      • Présentation des paramètres d’accessibilité de l’album tactile “Les Petits explorateurs tactiles au Muséum”
      • De l’idée à la réalisation du prototype selon la méthode du design participatif
      • Du prototype à la publication : les coulisses d’un éditeur de livres tactiles accessibles
      • Deux supports complémentaires pour une accessibilité renforcée

Après-midi : 4 ateliers de conception d’outils de médiation pour les publics en situation de handicap.

Entrée libre sur inscription, dans la limite des places disponibles : 60 places le matin, et 20 l’après-midi.

Renseignements : Les Doigts Qui Rêvent, Sophie Blain

Un projet réalisé avec le soutien de Mutualia et de la Fondation de France.

Modalités d’inscription à la Tournée 2022 “Les Petits Explorateurs Tactiles au Muséum” à télécharger au format PDF

L’album tactile illustré : du prototype en 2016 à la publication en 2020

La conception des illustrations et des manipulations de cet album ont été inspirées et validées par la méthodologie de « design participatif » construite et menée en 2016 par Dannyelle Valente, enseignante-chercheuse en psychologie (Université Lyon 2 et Université de Genève), et mise en œuvre par Florence Bara (Université Jean Jaurès, Toulouse). Autour de 6 objets emblématiques des Muséums, les ateliers ont réuni 18 enfants de l’Institut des Jeunes Aveugles de Toulouse, des éducateurs, des chercheurs, une professionnelle du design tactile et des membres de l’équipe du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse à l’initiative du projet. 

Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter

Ateliers de co-conception à la Cité des Sciences et de l’Industrie : Fragile!

Adaptation tactile de Fragile ! en tissu, histoire et personnages: Pénélope de Bozzi et Matthieu Lemari.

Retour d’expérience 

En 2021, nous avons collaboré avec la Cité des Sciences et de l’Industrie (Universcience, Paris) à la création et la fabrication d’un album tactile accessible. Leur souhait était de concevoir l’album en associant le public et des membres de la cité (muséographe, chargée en accessibilité, bibliothécaire, secrétaire de direction, médiateurs…). Puis de nous confier la fabrication en multiples, afin de laisser toujours à disposition un exemplaire en libre accès dans l’exposition Fragile !.

Les quatre ateliers ont été menés en s’inspirant de la méthode de design participatif,  mise en place par Dannyelle Valente au Muséum d’Histoire naturelle de Toulouse pour la conception des Petits explorateurs tactiles au Muséum

Deux journées ont été nécessaires pour analyser, imaginer, scénariser et fabriquer 3 propositions tactiles différentes. Ces trois prototypes ont été ensuite présentés et manipulés par des enfants et des adultes déficients visuels lors d’un après-midi;  les retours du public et les observations d’usage par les concepteurs ont été très enrichissants pour la dernière étape… celle de réaliser le prototype final, celui qui sera reproductible par LDQR. 

Une première version en papier a été fabriquée, malheureusement elle n’a pas résisté à une semaine de “libre accès ” dans l’exposition; nous l’avons remplacée par une version tissu, très solide et nettoyable. 

Les étapes

  • JUILLET 2021:  Dans le cadre de leur future exposition temporaire Fragile (février 2022 – janvier 2023) destinée aux enfants de 2 à 6 ans, la cité des Sciences et de l’industrie souhaitait adapter l’album de l’expo en album tactile.
  • OCTOBRE 2021: Pour concevoir l’adaptation et fabriquer le prototype de l’album tactile,  4 ateliers participatifs  associant le public seront mis en place. Ces ateliers ont été animés par LDQR.  
  • MARS 2022: L’album ainsi créé et fabriqué en petites séries par Les Doigts Qui Rêvent  est mis à disposition en accès libre dans l’expo.

affiche montrant la trompe d'un élephant portant plusieurs tasses à thé empilées les unes sur les autres, et à coté un chat noir la tête levée qui regarde vers les tassesPour découvrir l’album tactile et braille Fragile !

Vous pourrez vous rendre à l’exposition à Paris, à la Cité des Sciences et de l’Industrie jusqu’au 8 janvier 2023. 

L’exposition Fragile ! est une histoire à visiter. Accompagnés d’amusants personnages imaginaires qui incarnent chacun une facette de la fragilité, les jeunes visiteurs vont explorer la diversité et la complexité de cette notion. En traversant les aventures de cette histoire, ils apprendront comment aborder le fragile (en prendre soin, adapter son comportement, se faire aider, réparer…) et découvriront que laisser apparaître sa propre fragilité et l’accepter permet de créer des liens et rend plus fort.

Quelques photos de l’exposition ci-dessous :

 

Les expositions

Pour emprunter des adaptations de tableaux et photographies du patrimoine, ou organiser un atelier de découverte tactile d’œuvres d’art, choisissez parmi la cinquantaine d’ “Interprétations tactiles” de Gabrielle Sauvillers celles que vous voudrez explorer ou exposer à l’attention de votre public. Gabrielle Sauvillers fera elle-même le déplacement pour installer l’exposition dans votre lieu, animer un ou plusieurs ateliers de découverte pour les publics en situation de handicap (enfants ou adultes) mais aussi pour le grand public puis désinstaller l’exposition. Une exposition inclusive ! 

 

Émile veut une chauve-souris, version numérique EPUB3

couverture epub3 Émile veut une chauve-souris

Émile veut une chauve-souris. Voilà. C’est comme ça et pas autrement ! Émile veut une chauve-souris. Une vraie. Une qui vole la nuit. Et Émile, il n’est pas têtu : il est très, très, très têtu.

Dans cette adaptation numérique innovante développée par LDQR, l’enfant personnalise les paramètres d’affichage du texte, mais aussi des illustrations, il déclenche les animations visuelles et sonores l’aidant à comprendre le texte et les illustrations, il zoom, il isole un élément de l’illustration ou encore il déclenche la version audio. Ce livre facile à utiliser permet à l’enfant malvoyant d’accéder pleinement et en toute autonomie au plaisir de lire un album illustré.

  • 5 degrés d’adaptation de chaque illustration
  • Une fonction « pointage » pour isoler chaque élément
  • Une fonction « zoom » sur chaque élément
  • Différentes couleurs de fond
  • Option noir et blanc
  • 13 animations visuelles
  • 2 types d’animations sonores (voix et ambiance sonore)

Sur Ipad / MAC : application Livres
Sur Android : application Readium Mobile
Sur PC : application Thorium

Validé par Ace by DAISY 1.1.4 et Pagina EPUB-Checker (EPUBCheck 4.2.6)

 

Scritch scratch dip clapote !

Les personnages sont représentés symboliquement par un rond et sont ici comme dans un lit sous une couverture

Comme chaque soir, la nuit se couche sur l’étang. Et, comme chaque soir, Jérôme a peur. Papa lui lit une belle histoire puis l’embrasse. Maman vient lui faire un dernier câlin. Jérôme se retrouve tout seul dans sa chambre. Tout seul dans son lit, tout seul dans son cœur. Je crois que j’ai entendu un bruit… Qui fait « scritch scratch dip clapote » sous mon lit ?

Un classique à découvrir tactilement ! Une jolie histoire sur le thème de la peur du noir, des bruits de la nuit, (permettant au passage de travailler les onomatopées) et dont les enfants raffolent. Avec tout son talent, Kitty Crowther a su créer une ambiance douce et tendre, et qui permet avec humour d’aborder ce sujet sensible avec les plus petits.

Pour vivre cette histoire pleine de suspense, il fallait des illustrations qui permettent de ressentir ce que vit le héros et qui expriment autant que celles de Kitty Crowther. Dans cette proposition d’adaptation, les illustrations sont symboliques mais c’est également une adaptation immersive, puisque la marionnette de Jérôme permet à l’enfant de revivre l’histoire en incarnant le personnage : il pourra se brosser les dents, se glisser sous les couvertures de son lit ou de celui de ses parents, secouer les os du squelette du marais, plonger dans la maison des grenouilles…

En bonus sonore et en exclusivité, l’histoire lue par Kitty Crowther en personne !

L’enfant et la lecture

Pour accompagner un enfant déficient visuel

Pour accompagner des parents déficients visuels

Devinette : QUI EST QUI ?

Pour accompagner un enfant déficient visuel

Dès la naissance

Nous vous conseillons vivement de commencer à lire à voix haute des histoires aux enfants dès leur naissance. Ce sont des moments privilégiés entre l’adulte et l’enfant, de découverte de l’objet livre, d’une histoire lue par la voix aimée d’un parent.

Dès que l’enfant peut se tenir assis, si le livre tactile lu comporte des illustrations tactiles —l’enfant qui les touchera, agira, donc sera un lecteur— il est préférable que ne figurent que des objets familiers de l’enfant ; on peut commencer par des objets réels (en 3D), connus de l’enfant, fixés sur la page, voire des objets que l’enfant peut détacher de la page et les explorer de et dans ses mains. La motricité fine à cet âge ne permet pas la préhension de formes complexes ; les objets doivent être faciles à manipuler. L’enfant comprend alors, petit à petit, que le livre est un espace de re-présentation du monde. Par exemple, lors d’une promenade, l’enfant a ramassé une feuille, une plume, un caillou, et au retour, on raconte ensemble l’histoire de cette promenade, le parent écrit quelques phrases, on fixe les objets sur la page en regard, et on relie les pages pour que ce soit un livre (agrafes, couture, colle…). Les jours suivant, son parent relira l’histoire, qui sera exactement la même, et les illustrations seront identiques. Le livre conserve le tout. Les livres en tissu sont très bien adaptés à cet âge car très résistants.

À lire pour aller plus loin :

Josephine Stratton, Suzette Wright. En route vers la lecture : Premières expériences de lecture pour des enfants en cécités et en malvoyances. Les Doigts Qui Rêvent, Coll. Corpus Tactilis, 2012.

Claudette Kraemer, La lecture à fleur de peau : la pré-lecture braille, Les Doigts Qui Rêvent, Coll. Corpus Tactilis, 2009

Quelques exemples de livres de premières lectures tactiles à toucher, à caresser, tapoter, gratter pour des découvertes sensorielles avec les doigts… et les oreilles

Toucher c’est jouer, ou certains titres de la collection Oukou Pata (Devine, Mes 5 sens, Les sons...), puis Le petit livre des je t’aime

À partir de 3 ans

On privilégiera des livres tactiles avec des illustrations simples en 2D, c’est-à-dire des formes n’ayant pas de rapports avec un référent, car tenter de reconnaitre dans une image tactile ce que l’on ne connait qu’au toucher demande un apprentissage et un effort cognitif important pour des enfants aveugles ; par exemple, un rond de texture qui incarne un personnage et un triangle d’une autre texture un autre personnage (symbolique) ; cela peut-être aussi une illustration basée sur le mouvement haptique*, par exemple, une balançoire, un tourniquet, un toboggan… (cf. Au pays d’Amandine dine dine). À ce stade l’illustration est plus importante que le texte écrit.

À lire pour aller plus loin : Gerà Révèsz, Psychologie et art des aveugles, Les Doigts Qui Rêvent, Coll. Corpus Tactilis, 2016.

Quelques exemples :  Où est Spot, mon petit chien? Papa poule Scritch, scratch, dip, clapote

À partir de 4-5 ans

On pourra progressivement amener l’enfant vers des illustrations tactile plus figuratives, plus proches des représentations des personnes voyantes, par exemple un arbre, en privilégiant les textures qui devront autant que faire se peut, rappeler l’objet référent ; mais aussi, encore, des représentations symboliques plus construites qui sont la porte vers l’écriture (les lettres sont des symboles complètement arbitraires) ; ces deux types sont importants car les enfants déficients visuels devront les appréhender lors de leur cursus scolaire.

Quelques exemples  :Le géant de noël, C’est mon arbre, Sylvestre et le cailloux magique

À partir de 6 ans

Des albums avec davantage de texte, des livres pour plus grands: fiches illustrées, docu-fiction, cadavre exquis, de quoi affiner les explorations tactiles et imaginaires.

Quelques exemples : Le chevalier qui cherchait ses chaussettes, Les petits explorateurs tactiles au Muséum

Dans tous les cas ! 

Même si un enfant n’est pas encore en âge de savoir lire, il est important qu’il touche des caractères en Braille afin que se développent son sens tactile mais aussi sa conscience de l’écrit*. Un enfant voyant baigne dans un univers avec des lettres et des mots inscrits partout. Ces signes prendront progressivement un sens pour lui. Il faut que l’enfant aveugle affine son toucher et se familiarise, lui aussi, tout doucement à l’alphabet Braille. De plus, comme la lecture est une activité silencieuse, un enfant aveugle peut pas voir une personne lire silencieusement. Il est important de lui faire, très tôt, prendre conscience de l’écrit et du Braille et des outils d’écriture (papier, crayons, tablette et poinçon, Perkins) en lisant des livres tactiles illustrés et en Braille avec lui !

À lire pour aller plus loin :

*Yves Jalbert, Pierre-Olivier Champagne, et al., Le développement de la conscience de l’écrit chez l’enfant aveugle de 0 à 5 ans. Les Doigts Qui Rêvent, Coll. Corpus Tactilis, 2008

*Suzette Wright, Le petit designer : Manuel pour concevoir des Livres Tactiles Illustrés, Les Doigts Qui Rêvent, Coll. Corpus Tactilis, 2018.

Pour accompagner des parents déficients visuels

Des associations accompagnent les parents aveugles qui souhaitent lire des histoires et des albums illustrés à leurs enfants. Une séance de lecture avec un tout-petit ou un enfant plus grand représente un moment très fort de la parentalité.  Au-delà des livres tactiles adaptés et de l’offre des bibliothèques spécialisées comme la Bibliothèque braille enfantine, les parents peuvent eux-mêmes adapter des albums du commerce.

Grâce à des personnes voyantes, les parents insèreront des indices tactiles à chaque double page. Ils permettront de nommer à l’enfant ce qui est représenté dans l’illustration. Ils insèreront également des étiquettes transparentes en braille pour le texte.

Rappelons qu’un enfant peut sembler peu intéressé par un livre à un instant T et avoir une attitude très différente 15 jours plus tard. Pensons à proposer une offre variée et à ne pas écarter des livres trop rapidement.

 

Devinette : QUI EST QUI ?

 

Je suis un rond blanc, tout doux et petit.

Dans une histoire, je peux être un petit lapin, un petit chat, ou un enfant … c’est le texte qui le dira. On a choisi de me représenter comme cela, pour permettre aux plus petites mains (ou aux plus grandes) de rapidement me reconnaitre et de ne pas passer trop de temps à suivre le contour de ma forme…. Je suis l’illustration SYMBOLIQUE.

Je suis un rond blanc, tout doux avec deux oreilles qui se soulèvent et se pincent.

Cette fois-ci je suis le lapin, le texte le dira, mais mes oreilles aussi. Le fait que la main puisse saisir mes oreilles évoque une expérience corporelle, celle de pouvoir glisser ses mains le long des oreilles, c’est le geste, la manipulation qui donnent des informations… le toucher est en mouvement… je suis l’illustration HAPTIQUE. 

Cette fois-ci, j’ai la forme d’un lapin.

Je suis une représentation en 2D texturée, je suis une projection, c’est-à-dire la représentation d’un objet en trois dimensions sur une surface en deux dimensions. Hormis ma texture, je suis très éloignée de la sensation tactile d’un vrai lapin, et le suivi de contour de ma forme et sa compréhension prennent du temps…  Cependant, même complexe, on a besoin de moi pour donner accès à tous au code visuel , ou donner de l’information ( deux oreilles, 4 pattes, un corps)… Je suis l’illustration FIGURATIVE.

Parcours

Travaux manuels à l'atelier

Les Doigts Qui Rêvent est une maison d’édition associative créée en 1994…

2022

  • 4 nouveaux albums tact-illustrés : dans la collection À Tâtons : Où est Spot mon petit chien ? (adaptation), Au voleur ! (création), dans la collection Brailli : Raiponce (adaptation), dans la collection Brailla : Le chevalier qui cherchait ses chaussettes (adaptation)
  • 1 nouvel outil de médiation :  la Sensi’box
  • 1 nouveau titre dans la collection Corpus Tactilis, dans la sous-collection Pragma : Écholocalisation et Flashsonar
  • Poursuite du volet R&D
    • Création de 2 supports accessibles innovants TIBonTab tactile (Kapi Capitaine de Lucie Félix et Dannyelle Valente, création d’1 album tactile avec des tissus connectés ) et TIBontab numérique (Émile veut une chauve-souris, adaptation numérique au format EPUB3 ) avec la réalisation de nouveaux prototypes testés sur le terrain par des enfants déficients visuels en partenariat avec des équipes de recherche (cf année 2020 ci-dessous) 
    • Participation au projet de recherche “Tactilivre, le livre tactile comme outil de communication et d’intervention précoce”, recherche participative coordonnée par Florence Bara (enseignante-chercheuse à l’Université Jean-Jaurès de Toulouse) et soutenue par la FIRAH (Fondation Internationale de la Recherche Appliquée sur le Handicap).
  • Poursuite de notre prototypage des coffrets multisensoriels stimulateurs de perceptions pour et par les personnes âgées en situation de handicap avec des équipes d’EHPAD et leurs résidents: remise d’un premier préprototype à l’EHPAD mutualiste Robert Grandjean de Talant (21), lancement d’ateliers pour la coconception des trois derniers préprototype à l’EHPAD mutualiste Goerges Sand de Chenôve (21), la médiathèque Port du Canal de Dijon (21), l’EHPAD l’Osier Pourpre de Chaumont (52)
  • Tournée journées professionnelles “Les petits explorateurs tactiles au Muséum” : 5 villes (Bordeaux, Le Havre, Paris, Dijon, Marseille), 5 musées (Musée d’Aquitaine, Muséum d’histoire naturelle du Havre et de Dijon, Cité des Sciences et de l’Industrie, Mucem) ayant permis de rencontrer entre juin et octobre 141 professionnels des musées, du livre et de la médiation issus de 74 structures différentes (dont 50 musées) pour entrer dans les coulisses de l’aventure éditoriale multisensorielle Les Petits explorateurs tactiles au muséum
  • Création d’un premier tableau de communication améliorée et alternative (CAA) pour notre album tactile Papa poule en partenariat avec ISAAC Francophone et les Médiathèques d’Amiens Métropole.
  • Conception et fabrication de l’album tactile Fragile ! de l’exposition jeunesse temporaire du même nom de la Cité des sciences et de l’Industrie à Paris (fév. 2022 à janvier 2023). Sa conception a commencé par l’animation par LDQR d’ateliers de design participatif avec les professionnels de la Cité et des familles en situation de handicap.
  • L’équipe maintient ses workshops en visio : pour découvrir quelle médiation mettre en œuvre avec nos albums tact-illustrés (1  session tous les deux mois).
  • La 15e édition du Concours international de livres tactiles illustrés Typhlo&Tactus s’est déroulée à Padoue en Italie les 29, 30 mars et 1er avril.  Le jury international est présidé par Patricia Richard, Présidente des Doigts Qui Rêvent et le jury français est Solène Négrerie, responsable de création et de design accessible aux Doigts Qui Rêvent. L’un des titres sélectionnés en France Coco le petit colibri de Léa Groussaud a été sélectionné pour figurer dans les coup de coeur du jury, choisi par la juge néerlandaise.  
  • Sarah ROUSSET rejoint au poste d’assistante de production. Laurence FOUDRAT, assistante de production, précédemment salariée de Tom’s3D quitte l’équipe salariée pour partir à la retraite. Ninon GONDAL rejoint l’équipe pour 6 mois en tant que volontaire en service civique. Enfin Célia MAÇON rejoint l’équipe en tant que Chargée de communication dans le cadre d’une création de poste.

2021

2020

2019

  • 6 nouveaux titres tact-illustrés : 5 de la collection À Tâtons et 1 de la collection Brailli-Brailla
  • 3 nouveaux titres de la collection Corpus Tactilis
  • 14e édition du Concours international de livres tactiles illustrés Typhlo&Tactus qui s’est tenu à Bruxelles à EQLA (ex. ONA) en novembre. La France, via Les Doigts Qui Rêvent, a sélectionné 5 maquettes qui ont pu concourir au niveau international. 
  • Relance du projet d’innovation numérique TIBonTab (Tactile illustrated book on tablet). Lauréat de l’appel à projets Service numérique innovant du Ministère de la Culture 2019, et lauréat de l’appel à projets EDU-UP du Ministère de l’Éducation nationale 2019. En partenariat avec 4 laboratoires de recherche :  Le Laboratoire Cognition Humaine et Artificielle (CHArt) de l’Université Paris 8, le Laboratoire Développement, Individu, Processus, Handicap et Éducation (DIPHE) de l’Université Lumière Lyon 2, le Laboratoire Développement sensori-moteur affectif et social (SMAS) de l’Université de Genève, et le Laboratoire d’Informatique de Bourgogne (LIB) de l’Université de Bourgogne – Franche-Comté. 
  • Mélany DUTHEIL quitte l’équipe salariée pour reprendre des études. Camille MORANDEAU rejoint l’équipe au poste d’Assistante éditoriale et Chargée d’animation. 

2018

  • 2 nouveaux titres de la collection Corpus Tactilis
  • 3 nouveaux titres tact-illustrés : 2 de la collection Brailli-Brailla et 1 de la collection À Tâtons
  • Prix “IBBY – Asahi Reading Promotion Awards” 2018 décerné à Ldqr
  • Prix “The Virgil Zickel Award” décerné par l’American Printing House for the Blind le 5 octobre 2018 à Ldqr
  • Nouvelle direction mise en place en octobre : arrivée de Sophie BLAIN-MARTEL

2017

  • 2 nouveaux titres de la collection Corpus Tactilis
  • 6 nouveaux albums tactiles illustrés : Collection À tâtons : Le petit livre des caresses de Carlotta Vaccari (coup de cœur jury français Typhlo et Tactus 2015), Petite main petit pouce de Martine Perrin (adaptation), À Table de Céline Monchoux et Camille Galloy (création),Collection Brailli-Brailla : Quatre petits coins de rien du tout de Jérôme Ruillier (adaptation), Hervé et Moi de Les Doigts qui Rêvent (création), Collection Point d’or : Ombre de Michela Tonalli et Antonella Verochi, prix Typhlo et tactus 2015 (création), Toi , moi et nos mains de Marcella Basso, prix Typhlo et Tactus 2015 (création) diffusion LDQR.
  • Démarrage du projet TIBonTab (Tactile illustrated book on tablet) qui a pour but de proposer aux enfants déficients visuels l’accès à la lecture et au numérique, à partir d’une expérience de lecture qui met en relation supports tactiles et contenus numériques, autour du toucher, de la vue et de l’ouïe. Réalisation d’un outil de lecture associant des éléments physiques et une application numérique sur tablette.
  • Projet Petits explorateurs tactiles : conception d’un livre multi-sensoriel sur les collections du Muséum d’histoire naturelle de Toulouse.  Création avec d’une méthode innovante de design participatif qui inclut les usagers non-voyants dans toutes les étapes du processus de conception, avec la participation des les médiateurs et conservateurs du Muséum
  • Organisation du Prix Typhlo&Tactus à Dijon
  • Départ en retraite de Philippe CLAUDET, directeur temporairement remplacé par Simon HOURIEZ (Directeur de Signe de Sens, Lille) et embauche d’une Coordinatrice Générale, Viviana DIAZ.

2016

  • 4 nouveaux titres de la collection Corpus Tactilis.
  • Mention spéciale pour le livre “La chasse à l’ours” à la sélection Disability du Prix Bologna Ragazzi Award” lors du salon du livre de Bologne (Italie).
  • 2 nouveaux albums tactiles illustrés :Collection A tâtons : Cracra Noël de Jean Maubille (adaptation) et Collection Brailli-Brailla : Un livre de Hervé Tullet (adaptation).

2015

  • La tutelle de notre atelier ne peut plus le prendre en charge en juin.
  • Échec des négociations entre Ldqr- DIRRECTE- Conseil Départemental et des repreneurs potentiels.

2014

  • Terra Haptica devient international et à comité de lecture (anglais/français)
  • Nouveaux projets R&D (Tacti-Paf)
  • Édition du premier livre tactile illustré conçu par des enfants aveugles (avec troubles associés).

2013

  • 7 nouveaux titres dans la collection Corpus Tactilis,
  • Notre revue Terra Haptica évolue, pour son 4ème numéro à paraître en 2014, nous avons fait un appel à contribution auprès de chercheurs et de professionnels de terrain et nous avons reçu 34 propositions d’articles français et internationaux!
  • Le prix international Typhlo & Tactus a lieu à Helsinki en octobre avec 24 pays participants.
  • Prix de la meilleure conférence à Includit au Portugal en juillet.

2012

  • Workshop à Sharja, (Émirats arabes unis)
  • Création du coffret “Alice racontée aux petits” par l’illustratrice Fanny Pageaud pour l’exposition “Images d’Alice, aux pays des merveilles” organisée par la Bibliothèque de Rennes Métropole, les Champs Libres.
  • Production de “Petit souffle de vent” pour les États-Unis (APH), et pour l’Allemagne (Anderes Sehen).

2011

Année internationale pour Ldqr:

  • Organisation du prix Typhlo & Tactus à Prague en République tchèque avec 16 pays participants et 74 maquettes présentées,
  • Conférence à Oakland, Californie en avril et une autre à Louisville, Kentucky en décembre,
  • Une relation se construit avec l’American Printing House for the Blind (APH).
  • Ldqr, lauréat du prix de la Finance solidaire (Le Monde-Finansol)

2010

  • Co-édition d’une nouvelle collection d’albums tactiles en tissus : “Oukou Pata” avec L’Afrique du Sud et l’Italie.
  • Lancement de notre revue Terra Haptica.
  • Quatre recherches en cours avec 5 universités.

2009

  • Naissance du partenariat Ldqr-MAIF

2008

  • Workshop à Cluj (Roumanie)
  • Embauche d’une seconde maquettiste à Ldqr en emploi tremplin avec le soutien de Conseil Régional de Bourgogne.
  • Fin du projet Typhlo & Tactus (T&T) dans le cadre du programme européen « Culture 2000 ». Typhlo & Tactus est désormais international. 

2007

  • Détachement du poste d’enseignant au bénéfice de l’association.
  • Première réunion du groupe de recherche international BiTiB.

2006

  • Suppression du poste d’enseignant mis à disposition par le Ministère de l’Éducation nationale qui exerçait la fonction de direction.
  • Création du groupe de recherche BiTiB (albums tactiles illustrés pour l’intervention précoce) avec les Pays-Bas, l’Italie, la République Tchèque, le Québec.
  • Lancement de la recherche internationale sur les représentations des enfants aveugles en partenariat avec le LEAD de l’Université de Dijon.

2005

  • Lancement du projet « Les Fables de La Fontaine tactiles » avec 10 illustrateurs de renom.
  • Lancement des collections :
    • « Éveil et péda » pour les enfants aveugles intégrés,
    • « P’tits Rom’en braille » pour les préadolescents aveugles
    • « Corpus Tactilis » pour les professionnels entourant ces enfants (réseau de 127 enseignants de langues bénévoles pour les traductions). Traduction française des principaux essais (Y. Ericksson, Lilli Nielsen, Mary Lee, C. Linders, S. Fraiberg, S. Millar…)
    • Reconduction du projet Tactus par la Commission européenne, qui devient Typhlo&Tactus.
    • 17 000 albums produits, soit 76 titres dont certains en 6 langues depuis la création de Ldqr.

2004

  • L’Atelier passe de 10 à 12 postes CES avec 4 encadrants.
  • Création de ToM’s 3d qui utilise une nouvelle technologie (après 4 ans d’essai!!) pour déposer du braille et des dessins en relief sur tous supports.

2003

Ldqr publie le premier livre d’artiste tactile.

2000

  • Création du Centre Amandine, centre de recherche sur l’image tactile avec 5 universités.
  • Embauche de deux Emplois jeunes (maquettiste et graphiste) à Ldqr.

1999

  • L’Atelier Pour Voir est agréé Chantier d’Insertion
  • 6 postes Contrat Emploi Solidarité viennent s’ajouter aux stagiaires et 1 encadrant.
  • L’Atelier Pour Voir est repris par l’ACODEGE, il passe de 6 à 10 CES avec trois encadrants.

1998

  • Création de Tactus, premier prix européen de la meilleure maquette d’album tactile avec Belgique, France, Italie, Royaume Uni, dans le cadre d’un programme européen Culture 2000 avec l’aide de la DLL du Ministère de la Culture et du Conseil Régional de Bourgogne.
  • Mise à disposition d’un poste d’enseignant à Ldqr par l’Éducation nationale.
  • Embauche d’un Emploi jeune (secrétaire, comptabilité) à Ldqr.
  • Ldqr participe au projet européen TiM.

1997

Organisation du premier colloque international du livre tact-illustré “Apprendre à lire, mais à lire quoi?” (Belgique, Italie, Suède, Russie, Angleterre, France)

1996

  • Création de l’atelier de fabrication L’Atelier Pour Voir par Ldqr et l’ADEJ, en partenariat avec la mission RMI, la DASS, le Conseil Général, et un financement de la Fondation de la Caisse d’Épargne.
  • Espace d’évaluation de publics en grande difficulté et de production de ces albums tactiles ne répondant pas à des critères de l’économie marchande. Les personnes accueillies ont le statut de stagiaire. L’Atelier est juridiquement indépendant de Ldqr.
  • Effectifs : 1 encadrant et des stagiaires du secteur psychiatrique.

1995

Voyage d’étude dans les pays limitrophes pour tenter de rencontrer des personnes impliquées dans le livre tactile illustré, en Europe (France, Italie, Royaume-Uni et Espagne), financé par la Fédération des Aveugles de France.

1994

  • Dépôt des statuts de l’association Les Doigts Qui Rêvent
  • Effectifs : un bureau de 4 personnes et une personne bénévole

1993

Fabrication de 100 ex de chacun des deux par un centre d’aide par le travail -CAT- local. Opération qui ne sera pas menée à son terme par ce CAT à cause de la complexité de la tâche.

1992

Création de la maquette de l’album “Au pays d’Amandine dine dine” et de quatre boîtes de puzzles tactiles dans une classe d’enfants déficients visuels.